Les Nations unies et la MONUSCO donnent leur caution à Sama Lukonde Kyenge

IMG
La Mission des Nations unies au Congo, Monusco, s’est affichée hier mercredi pour servir d’indéniable caution à Sama Lukonde et au Gouvernement d’Union sacrée de la nation. Son intention manifeste à vouloir accompagner le Premier ministre et son le prochain gouvernement a été sans appel.

Les Nations unies et la Monusco ont décidé de s’engager aux côtés du Gouvernement de l’Union sacrée de la nation, tel qu’en a témoigné mercredi 17 février 2021 David McLachlan-Karr, représentant spécial adjoint de la mission onusienne.


Elle a ainsi donné de la voix pour clarifier sa position intransigeante sur son appui aux actions du prochain gouvernement pour la consolidation de la paix sur l'étendue du territoire national.


Le représentant spécial adjoint de la mission onusienne a félicité en outre Sama Lukonde devant la presse pour son élévation comme chef du gouvernement.


"Les Nations Unies dans leur ensemble, y compris la MONUSCO, ont hâte de travailler avec Monsieur Sama Lukonde et le Gouvernement qu’il va former pour les soutenir dans leurs efforts pour la stabilisation de la République démocratique du Congo et pour avancer vers un développement durable au bénéfice de tous les Congolais", précisait le compte rendu de la conférence de presse.


Par ailleurs, les Nations Unies notent à ce jour que, les FARDC n’ont plus d’enfants dans leurs rangs. “Toutefois, le défi reste encore au sein des groupes armés où on continue à enregistrer des cas de recrutement et utilisation d’enfants par les milices et les groupes armés”, a souligné le Représentant David McLachlan, lors de la conférence.


“La MONUSCO réitère sa détermination à soutenir les efforts de l’armée (FARDC), engagée dans des combats difficiles dans des zones reculées, et à faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les populations victimes de ces violences”, rapporte le compte-rendu.


McLachlan exprime sa préoccupation et son émotion suite aux dernières attaques contre des populations civiles “attribuées aux ADF” au Nord-Kivu et en Ituri; attaques qui ont aussi fait des victimes dans les rangs de l’armée congolaise.


En outre, il a annoncé l’allocation de 15 millions de dollars américains du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) en soutien à la riposte contre Ebola en Guinée et en République démocratique du Congo.


Raymond Okeseleke


(ROL/PKF)


18-Février-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire