Sénat : Modeste Bahati désigné candidat président du bureau définitif

IMG
Hier, vendredi 19 février, Modeste Bahati ainsi que le bureau d’âge ont été reçus par le président de la République. Le ticket de l’Union sacrée est connu pour le bureau du Sénat. Bahati promet qu’il sera dévoilé lors du dépôt des candidatures.

Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo a annoncé qu'un consensus a été trouvé par 84 sénateurs membres de l'Union sacrée de la Nation au sujet du ticket de cette coalition à élection du bureau définitif de la chambre haute du Parlement. C'est ce qu'a rapporté Bahati Lukwebo ce vendredi 19 février 2021, à l'issue d'une réunion ténue entre les sénateurs proches de la nouvelle coalition au pouvoir.


"Les 84 sénateurs de l'Union sacrée de la Nation se sont retrouvés aujourd'hui pour échanger sur la question du ticket au bureau du Sénat. Et comme vous l'avez suivi, tout s'est passé en toute démocratie, de manière à ce que les uns et les autres expriment leurs ambitions et je suis heureux de constater qu'un consensus s'est dégagé pour que les sept grands ensembles soient représentés au bureau du Sénat. », a annoncé Bahati.


Le sénateur élu du Sud-Kivu note que ces grands ensembles constituent les grandes surfaces notamment des anciennes provinces. « Vous avez le Grand Kivu, vous avez le Grand Kasaï, le Grand Équateur et vous avez le Grand Katanga, vous avez le Kongo central et la ville de Kinshasa sont réservés à l'opposition. Vous avez la Grande Orientale pour le poste de questeur, vous avez le Grand Bandundu pour le poste de questeur adjoint. Et donc nous venons de se mettre d'accord, il ne reste plus que le calendrier soit publié par le bureau d'âge et nous allons nous y mettre.", a déclaré le sénateur Modeste Bahati Lukwebo.


Ce dernier n'a pas voulu révéler les noms des candidats à différents postes et dit attendre le moment de dépôt des candidatures. Mais plusieurs sources le confirment comme candidat président du Sénat pour le compte de l’Union sacrée de la Nation.


Pour rappel, le bureau du Sénat avait démission suite à des pétitions individuelles dirigées contre ses membres. Seul, le 1er vice-président de ce bureau, Samy Badibanga a échappé à cette pétition. Cela, après que l'initiateur de sa  pétition ne se soit pas présenté le jour de l'examen de cette initiative parlementaire.


Dido Nsapu


(DN/PKF)


20-Février-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire