Nord-Kivu : une mission parlementaire appelle à l’accélération du départ de la Monusco

IMG
Un groupe de députés nationaux a, au terme d’une mission parlementaire dans l’Est du pays, appelé à l’accélération du départ de la mission onusienne, tel que souhaité par la population.

«Ce qui est recherché par notre population, c’est la paix. Si la paix est là, nous sommes très convaincus que toutes ces manifestations organisées n’auront plus lieu. Et donc, il est plus qu’urgent pour que le gouvernement nouvellement installé se base et se concentre pour ramener le plus tôt la paix dans cette partie du pays », a déclaré le député national Paul Muhindo, chef de la délégation des députés nationaux dépêchés dans la partie nord du Nord-Kivu, dans des propos rapporté par actualite.cd.


A la fin de leur mission parlementaire, ces députés nationaux appellent le nouveau gouvernement d’accéler le processus du départ de la mission onusienne, aaccusée de pacivité, si pas de complicité facve aux massacres perpétuels dans l’Est du pays.


Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, avait indiqué jeudi 29 avril à Kinshasa que la Monusco n’était pas responsable de l’insécurité dans la partie Est du pays, évoquant une mauvaise compréhension de la situation chez certains Congolais.


Les dernières semaines, une série de manifestations anti-MONUSCO étaient organisées dans la partie Nord de la province, précisément vers Beni-Kasindi réputé zone rouge où sont commises plusieurs exactions attribuées aux combattants ADF.


La mission onusienne, l’une des plus onéreuses du monde, est présente en RDC depuis 1999. Chaque année, elle est toujours renouvelée, malgré que son efficacité soit très souvent remise en question.


Socrate Nsimba


(SNK/Yes)


30-Avril-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire