Kinshasa : la cérémonie marquant la fin du Ramadan tourne au pugilat

IMG
Deux morts dont un policier et un militaire ainsi que des biens endommagés, tel est le bilan provisoire du climat de tension qui a prévalu ce jeudi 13 mai 2021 au cours de la cérémonie marquant la fin du mois de Ramadan au stade de Martyrs à Kinshasa.

La cérémonie marquant la fin du mois de Ramadan s’est clôturée par une vive tension le jeudi 13 mai au stade de Martyrs à Kinshasa, Abdallah Mangala ayant été empêché de conduire la prière par les fidèles proches de Cheikh Dibondo.


Les deux hommes se disputaient pour célébrer la prière de clôture du mois de Ramadan. Les autorités de la ville qui étaient saisies de cette situation ont dépêché la police pour mettre de l'ordre et celles-ci a utilisé le gaz lacrymogène pour disperser la foule.


Le bilan provisoire fait état de deux morts dont un policier et un militaire ainsi que plusieurs blessés, sans compter les biens endommagés notamment la voiture de Cheick Abdallah qui a été burlée.


Signalons que les deux hommes se disputent le titre « Imam représentant légal ». Le camp du Cheik Dibondo ne considère plus le Cheik Abdallah comme leur représentant légal et il l’a empêché de présider la cérémonie.


Déjà à la veille, le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, s’est engagé pour chercher à réconcilier les deux hommes qui se disputent le titre « Imam représentant légal ».


Sylvie Meta


(SM/PKF)


13-May-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire