Etat de siège : une frappe aérienne de la Monusco met des ADF en débandade à Beni

IMG
Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) affirment avoir été appuyées par des casques bleus de la mission onusienne dans une poursuite, jeudi 13 mai, des rebelles ougandais des ADF. Une frappe aérienne qui a dérouté l’ennemi.

Les casques bleus de la Mission de l’ONU pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) en appui aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont lancé des frappes aériennes contre l'ennemi à Mwalika, dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.


Sous étage de siège décrété par le président Félix Tshisekedi depuis le 3 mai dernier, la province du Nord-Kivu a vu des activités militaires s’intensifier contre les forces négatives étrangères et locales qui pullulent dans cette partie Est de la République démocratique du Congo. Agissant de manière furtive, les rebelles ougandais ont été repérés par l’armée avec un appui aérien de la mission onusienne.


« C'est grâce aux frappes aériennes de la MONUSCO qui nous a appuyé du côté de Mwalika où l'ennemi a maintenant tendance à quitter le centre vers le sud. Alors, hier soir (jeudi dernier, Ndlr) nous avons repéré l'ennemi traverser la route Beni-Kasindi vers le côté sud. Nos troupes sont vraiment dans leur poursuite. Nous pensons qu'avec l'appui de tout le monde, nous allons mettre fin à cette situation », a rapporté à la presse locale le porte-parole militaire des opérations Sokola 1, dans le grand nord de la province, le lieutenant Anthony Mualushayi.


Pour rappel, les deux provinces touchées par les massacres des civils perpétrés notamment par des ADF ont été placées sous état de siège. Il s’agit de la province du Nord-Kivu et de l’Ituri. Elles sont désormais dirigées par des gouverneurs militaires pour une durée de 30 jours.


Dido Nsapu


(DN/PKF)


15-May-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire