RDC : les 5 premiers mois de 2021 marqués par une « stabilité » du cadre macroéconomique

IMG
Le gouvernement a passé au peigne fin la situation économique au cours du conseil des ministres tenu le vendredi 14 mai. Il ressort une « nette stabilité » au niveau économique.

Au cours de ce conseil des ministres, le gouvernement a fait participer le vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) pour savoir l’évolution notamment de la monnaie. Jules Bondombe Assango, vice-gouverneur de la BCC présenté l’évolution de la situation récente du marché des changes ainsi que celle des biens et services. Il a indiqué que le franc congolais a maintenu sa trajectoire de stabilité. Cette relative stabilité est aussi remarquée du côté du marché des biens et services.


Et d’après le compte-rendu du conseil des ministres, les cinq premiers mois de 2021 sont marqués par « une nette stabilité du cadre macroéconomique. » Et le vice-gouverneur a fait également part d’une relative amélioration de la conjoncture économique internationale, particulièrement sur les marchés des matières premières. Ce qui a l’incidence positive sur une consolidation de la stabilité actuelle au plan interne. Cependant, tempère l’argentier, « la prudence reste de mise dans l’exécution des opérations financières de l’Etat pour préserver la stabilité de la monnaie extérieure et celle des prix intérieurs ».


Déjà, l’Inspection générale des finances (IGF) avait noté une « performance » des régies financières dans la mobilisation des recettes les 4 derniers de l’année 2021. La Direction générale des Impôts (DGI) ainsi que la DGDA avaient réalisé des chiffres au-delà des attentes.


Dido Nsapu


(DN/PKF)


15-May-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire