Françoise Sabuni, lauréate congolaise de la distinction Nansen du HCR

IMG
La distinction Nansen rend hommage à des personnes, des groupes et des organisations dont l’action va bien au delà de leurs obligations professionnelles pour protéger les refugiés, les déplacés et les apatrides.

Militante des droits humains, madame Françoise Sabuni Chikunda a été désignée lauréate régionale pour l’Afrique de la distinction Nansen par l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).


Et ce, grâce au travail accompli auprès de ses compagnes réfugiées en Ouganda rapporte le magazine « ONU –Info » 


Agée de 49 ans, cette défenseuse congolaise des droits humains est arrivée sur le site des réfugiés de Nakivale, en Ouganda, il ya trois ans de cela, et a installé un centre d’accueil pour 1000 femmes victimes de violences sexuelles et sexistes.


En tant qu’enseignante de profession, Françoise Sabuni a été conseillère et confidente de ces femmes qui, en plus des conseils, ont bénéficié d’une formation à diverses activités génératrices des revenus telle que la couture, la cuisine, l’artisanat, la coiffure et l’agriculture.


Par ailleurs, en plus de madame Chikunda, le HCR a primé trois autres lauréates régionales pour l’Asie, l’Europe et le Moyen Orient, un choix que cette instance onusienne justifie grâce à leur action et dévouement pour la protection des personnes déracinées.


Il faut savoir que Nansen était un scientifique de renom, un explorateur polaire et un homme d’Etat, célèbre pour sa persévérance face à l’adversité.


Cependant la distinction Nansen rend hommage à des personnes, des groupes et des organisations dont l’action va bien au delà de leurs obligations professionnelles pour protéger les refugiés, les déplacés et les apatrides.


Cathy Ibandula


23-septembre-2020

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire