Naufrage à la Mongala : Jeanine Mabunda interpelle sur la nécessité d’offrir des conditions acceptables de déplacement

IMG
Elle l'a dit suite à un naufrage survenu en début de semaine sur le fleuve Congo qui a fait en début de semaine plus d’une centaine de morts ou disparus en Rdc, lourd bilan d’un énième accident de ce type sur le lacs et cours d’eau de l’immense pays d’Afrique centrale.

C’est à travers un tweet que l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, a rappelé la nécessité d’offrir aux citoyens des conditions acceptables de déplacement.


Elle l'a dit suite à un naufrage survenu en début de semaine sur le fleuve Congo qui a fait en début de semaine plus d’une centaine de morts ou disparus en Rdc, lourd bilan d’un énième accident de ce type sur le lacs et cours d’eau de l’immense pays d’Afrique centrale.


La catastrophe a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, vers 23h30 ‘ dans la Mongala, province forestière du nord-ouest de la Rdc.


Dans son tweet, Jeanine Mabunda écrit : « profonde douleur d’apprendre ce naufrage de trop à la Mongala. Toutes nos condoléances aux familles éplorées que nous visiterons bientôt. Une occasion de rappeler la nécessité d’offrir à nos concitoyens des conditions acceptables de déplacement. Le Grand Equateur mérite mieux ».


Selon le porte-parole adjoint du gouverneur provincial interrogé par téléphone, il s’est produit à hauteur du village d’Engengele à 24 km de la capitale provinciale Bumba.


Il a également révélé que les corps de 38 hommes, 13 femmes et 10 enfants, soit 61 personnes ont été repêchés, tout en estimant à une soixantaine le nombre de disparus. Il y a 39 survivants, a-t-il fait savoir.


Il convient de noter qu’en l’absence de manifeste des passagers, le nombre de disparus est une estimation basée sur le nombre approximatif de personnes que l’embarcation concernée pouvait contenir.


Gisèle Tshijuka


(GTM/Yes)


13-Octobre-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire