La revue de la presse kinoise de ce jeudi 14 octobre 2021

IMG
Augustin Kibassa, ministre des PT-NTIC, a été mercredi la cible d’une offensive en règle de la part des élus sur le dossier RAM, une taxe sur le Registre des appareils mobiles. Jugée incompréhensible par des élus, certains réfractaires ont réclamé ni plus ni moins que sa démission. En témoignent les journaux parus ce matin.

FORUM DES AS titre : PPRD-UDPS en mode « chiasma ». Pour l’éditorialiste du quotidien de Limete, plus de doute possible. Une opposition nous est née à la Chambre ! Elle a pour nom FCC et pour prénom PPRD. Et  a reçu son baptême hier dans les travées de l’Hémicycle. Incarnation du pouvoir depuis sa première naissance, le FCC vient d’être enregistré -RAM faisant foi- comme opposition parlementaire.


Pour les Congolais d’un certain âge, la mue de la famille politique chère à Joseph Kabila fait penser à X-Or, champion, toutes catégories, de la transmutation dans une série télévisée de la chaîne publique brazza-congolaise des années 80.  Ayant changé de statut et donc de rôle, le PPRD-FCC a vu le vide créé être comblé illico presto par celui qu’il a remplacé dans le box réservé à l’opposition.  L’UDPS -USN, est mécaniquement   devenu le nouveau visage du Pouvoir, comment le tabloïd.


Et FURUM DES AS d’ajouter, voici une opposition qui ne s’était jamais opposée auparavant parce que née et grandie au pouvoir ! Voilà un pouvoir dont les héritiers réels et… putatis   découvrent   les ors et lambris des palais de la République car n’ayant jamais, pour la plupart d’entre eux,  séjourné dans les bureaux douillets de Gombe.


FORUM DES AS qui revient sur la suppression du RAM, titre que le ministre Kibassa s’en remet au Gouvernement. Il ressort du tabloïd que le ministre de PT-NTIC est favorable à une commission d’enquête parlementaire pour tirer au clair la gestion des fonds générés par le Registre des appareils mobiles.


Le Ministre des PT-NTIC a apporté, hier mercredi 13 octobre à l’Hémicycle, des éléments de réponse aux nombreuses préoccupations exprimées par des députés nationaux à la plénière du 29 septembre dernier, en rapport avec la question orale avec débat qui lui avait été adressée par l’élu d’Uvira, Misare Mugomberwa Claude, sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM).


7SUR7 d’ajouter, c'est mercredi 13 octobre 2021 que le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba, est de nouveau devant les députés nationaux. Il a été     question pour ce membre du gouvernement Sama Lukonde d'apporter des réponses aux nombreuses préoccupations des élus du peuple au sujet de la "taxe" RAM (Registre des Appareils Mobiles).


A cette occasion, plusieurs étudiants et activistes pro-démocratie ont pris d'assaut le Palais du Peuple situé dans la commune de Lingwala à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, pour apporter leur soutien au ministre Kibassa.


7SUR7.CD fait savoir qu’au Palais du peuple, des étudiants et activistes pro-démocratie ont  manifesté pour soutenir le ministre Kibassa. Sur place, écrit le media en ligne, ils scandent des chansons de soutien au ministre des PT-NTIC et exigent par la même occasion, le maintien du Registre des Appareils Mobiles.


Pour rappel, plusieurs députés nationaux, y compris ceux de l'Union Sacrée de la Nation, ont clairement pris position contre la "taxe" RAM. Ils exigent sa suppression pure et simple. Selon eux, cette "taxe" est illégale et inopportune.


INTERVIEW.CD sur l’affaire RAM indique qu’Augustin Kibassa Maliba dit avoir saisi le gouvernement et des mesures sont attendues. Pour ce média, devant les députés nationaux, le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba déclare que le gouvernement de la République dont il fait partie a été déjà saisi de l’affaire RAM dont la majorité des élus souhaitent la suppression.


«Le gouvernement a été saisi et des mesures seront prises pour répondre au souhait de la population de voir le RAM être supprimé », a déclaré le ministre des PTNTIC devant les élus.


Avant sa prise de parole, l’assemblée nationale a rejeté la motion de défiance contre lui initiée par les députés nationaux du Front Commun pour le Congo.


RADIO OKAPI sur le dossier RAM, dit que la motion de défiance contre Kibassa Maliba rejetée. Selon la radio onusienne, la motion de défiance contre le ministre des Postes, téléphone et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC) a été rejetée mercredi 13 octobre à l’Assemblée nationale. Le député national Kayembe a initié une motion incidentielle, qualifiant d’inopportune la motion de défiance introduite la veille par son collègue Jean-Marie Bulambo de l’opposition.


En effet, le ministre des PTNTIC était interpellé à travers une question orale avec débat sur la taxe RAM (Registre des appareils mobiles). Sa réplique était attendue mercredi, après le premier report de vendredi 1er octobre, après son intervention du mercredi 29 septembre. Le deuxième report est intervenu mercredi 6 octobre.


La majorité parlementaire a donc pesé de son poids pour bloquer la motion de défiance contre le ministre Augustin Kibassa et a poursuivi normalement l’examen de la question orale avec débat, en cours sur la même problématique de la taxe RAM, rappelle RADIO OKAPI.


Raymond Okeseleke


(ROL/PKF)


14-Octobre-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire