Revue de presse de lundi 25 octobre 2021

IMG
Les sujets exploités par les journaux parus ce lundi à Kinshasa gravitent autour de l’investiture de Denis Kadima à la présidence de la centrale électorale.

« Investiture de l’équipe Kadima : Néhémie Mwilanya appelle au rassemblement des forces démocratiques », annonce FORUM DES AS. En effet, l’ancien coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC) qui n’est pas surpris par la décision du président Tshisekedi, appelle toutes les forces démocratiques à se rassembler afin de faire échec à ce passage en force.


« Sans surprise, la crise est là. Le défi est lancé. Aux forces démocratiques de se rassembler dans leur diversité en vue de le relever. L’héritage commun de notre jeune démocratie en dépend », a-t-il dit.


Cet appel rejoint celui de Martin Fayulu, qui a demandé à toutes les forces politiques et sociales réellement acquises au changement à constituer un « grand bloc patriotique » avec pour mission principale de mener des actions sur le terrain afin de faire échec au macabre projet de fraude électorale.


L’Agence congolaise de presse (ACP) rapporte que le Président Félix Tshisekedi a tracé, vendredi, dans son allocution prononcée à l’occasion de la désignation des membres de la Commission nationale électorale indépendante (CENI), la voie vers les échéances électorales de 2023, en invitant dès ce jour, « la nation congolaise à se mobiliser et s’approprier le processus électoral » désormais enclenché.


« J’invite d’ores et déjà les organisations nationales et internationales, à travers ses missions d’observation, à nous accompagner, afin de garantir la tenue des élections crédibles en 2023 », a lancé le Chef de l’Etat après avoir demandé aux nouveaux membres de la CENI d’œuvrer pour « l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes dans les délais constitutionnels ».


Sous le titre : «  Le dépassement budgétaire n’est pas une faute de gestion », L’AVENIR rapporte que le gouvernement à travers le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, a fait de la question de la redevabilité une question prioritaire. C’est dans ce cadre qu’il a invité Jules Alingite, Inspecteur général des finances et chef des services, pour qu’il s’entretienne avec la presse.


A cette occasion, Jules Alingete a fait savoir que le dépassement budgétaire n’est ni un acte de détournement, ni un acte de mauvaise gestion.


A l’en croire, on est en train de faire circuler des choses qui ne sont pas correctes en finances publiques. En effet, le dépassement budgétaire, c’est au fait le constat d’un service qui a des crédits budgétaires de x montant, mais à l’exécution, il se trouve avec x plus.


CONGO NOUVEAU revient sur l’exigence des postes à la CENI par Moïse Katumbi. « Augustin Kabuya a menti », titre le confrère. En effet, quelques jours après la désignation de Denis Kadima à la tête de la CENI, des discussions ont eu lieu entre le camp présidentiel et celui de Moïse Katumbi. Des tractations confidentielles que le secrétaire général de l’UDPS Augustin Kabuya pense révéler, mais à tort, selon ce journal.


Selon les proches de Moïse Katumbi, la version présentée par Mr Kabuya est loin de la vérité. L’Udps Augustin Kabuya a menti. L’UDPS Kabuya a menti.


Ilenda wa Ilenda


(TN/GW/Yes)


25-Octobre-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire