Départ ou non de l’Union sacrée : Katumbi à Kinshasa pour consulter ses partenaires politiques

IMG
Après l’investiture de Denis Kadima à la tête de la CENI, Moïse Katumbi « rencontre ses partenaires et alliés politiques ainsi que les représentants des forces vives de la Nation » pour les consulter avant de décider sur son avenir politique au sein de l’Union sacrée.

Le président d’Ensemble pour la République, Moise Katumbi, veut donner sa position au sujet de sa participation au sein de l’Union sacrée de la Nation. Ainsi, il a, dans un communiqué signé par son directeur de cabinet, Olivier Kamitatu, décidé d’entamer des consultations cette semaine à Kinshasa.


« Au regard de l’évolution de la situation politique et sociale du pays, le président Moïse Katumbi se rendra cette semaine à Kinshasa afin d’engager des consultations avec des instances dirigeantes du parti », a déclaré Olivier Kamitatu dans ce communiqué.


Pour rappel, Félix Tshisekedi a investi, vendredi dernier, les membres du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) confirmant ainsi Denis Kadima à la tête de cette institution. Bien avant l’investiture de ces membres de la CENI, Moïse Katumbi avait tenté, dans une lettre adressée au président de la République, de le dissuader. Mais Félix Tshisekedi a foncé avec la confirmation de Kadima et son équipe. Ce qui parait comme une nouvelle ligne rouge franchie par le chef de l’Etat aux yeux de Moïse Katumbi qui brandit toujours la menace de quitter l’Union sacrée.


Dido Nsapu


(DNK/Yes)


25-Octobre-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire