Revue de presse de ce lundi 22 novembre 2021

IMG
Plusieurs sujets constituent le menu que proposent les journaux parus ce lundi 22 novembre 2021 à Kinshasa.

FORUM DES AS rapporte que « Le premier vice-Président du Sénat français alerte son gouvernement sur une nouvelle crise majeure et déstabilisatrice en RDC ». Selon le confrère, le sénateur français Pierre Laurent attire l’attention de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sur une nouvelle crise majeure et déstabilisatrice en vue en République démocratique du Congo (RDC).


Dans une question écrite adressée le 17 novembre dernier à Jean-Yves Le Drian, ce Sénateur veut savoir comment son gouvernement compte accompagné le combat mené par le Docteur Denis Mukwege relatif au respect des Droits Humains mais aussi dans la mise en application des recommandations du rapport Mapping.


Il déplore le fait que depuis vingt-cinq ans, des atrocités se déroulent notamment à l’est de la République Démocratique du Congo dans ce qu’il a appelé les deux guerres du Congo, qui sont en fait des guerres de pillage au bénéfice, en dernier ressort, de multinationales qui passent notamment par des pays voisins. 


«Les conséquences de ces guerres ont fait des millions de victimes faisant de ce conflit au Congo sans doute le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale. Ces atrocités sont documentées chaque année depuis 2003 par un groupe d’experts de l’organisation des Nations unies (ONU), qui fait également état des multinationales qui y sont impliquées, ainsi que dans le rapport Mapping publié en octobre 2010. Le rapport Mapping, commandé par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, recensait de nombreux crimes de guerre, crimes contre l’humanité et de possibles génocides commis entre 1993 et 2003 en RDC et recommande des poursuites à ce sujet. En cohérence avec cet objectif, le titulaire du prix Nobel de la paix 2018, de nationalité congolaise, revendique depuis trois ans la création d’un tribunal pénal international et la création de chambres mixtes avec des magistrats congolais et internationaux au sein de juridictions congolaises pour poursuivre les auteurs de violations des droits de l’homme», écrit Pierre Laurent dans des documents consultés par ACTUALITE.CD.


Pour sa part, L’AVENIR fait état de lancement des travaux de la Table ronde sur la vaccination contre la Covid-19 par Sama Lukonde. Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a représenté personnellement le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  le mercredi 17 novembre 2021 à Pullman Hôtel de Kinshasa, au lancement des travaux de la vaccination contre la Covid-19 en République démocratique du Congo. 


Tout a commencé par l'hymne national, suivi du mot du conseiller spécial du chef de l'État et coordonnateur de la Task force présidentielle de la riposte contre la Covid-19, Dr Roger Kamba.


Prenant la parole, le Ministre de la Santé, Dr Jean-Jacques Mbugani, s'est appesanti sur le pourquoi de ces travaux et l'importance de la vaccination contre la Covid-19 en République Démocratique du Congo, avant d'inviter le Chef du Gouvernement à procéder au lancement des travaux d'ouverture.


Placés sous le haut-patronage du Chef de d’Etat,  ces travaux se tiennent du 17 au 18 novembre 2021, en présence des toutes les parties prenantes à la lutte contre la Covid-19 dont le Comité Multisectoriel d'urgence contre cette pandémie. 


LE PHARE rapporte, en ce qui le concerne, que dans le souci de mettre fin aux rumeurs et toutes sortes de colportages auxquels certains acteurs politiques de leurs terroirs se livraient dans un but bien connu, celui d’intoxiquer la population, afin de l’amener à désapprouver l’état de siège, le Président de la République a décidé de recevoir les députés nationaux des provinces concernées, en l’occurrence l’Ituri et le Nord-Kivu. La rencontre a eu lieu le mercredi 17 novembre dans la soirée.


Selon le porte-parole du caucus, le député Mwanza Hamissi Singoma, le Président de la République a eu une oreille attentive à leurs préoccupations et leur a réaffirmé sa détermination à faire rétablir la sécurité et la paix dans cette partie du pays, où elles ont été troublées durant des décennies. Ces propos les ont tous rassurés, a déclaré Mwanza Hamissi Singoma.


LA PROSPERITE consacre son titre phare à l’affaire Kalev Mutondo. La consoeur de Mont Fleuri dans la commune de Ngaliema rapporte que le tribunal de Grande Instance/Gombe s’étant déclaré incompétent, le classement sans suite du dossier est réclamé au Parquet.


En effet, le débat et les plaintes devront ainsi être redirigés auprès des autorités judiciaires requises en la matière et compétentes à se saisir du dossier. Samedi 20 novembre dernier, le Tribunal de Grande Instance/Gombe s’est déclaré incompétent à juger Kalev Mutondo, ancien Administrateur général de l’Agence nationale des Renseignements (ANR), dans un procès dont la majorité des plaignants brillent, depuis un certain temps, par des absences répétitives et injustifiées.


Et pourtant, ils étaient les premiers à l’accuser d’arrestations arbitraires, des tortures, de traitements inhumains et dégradants, de tentative d’empoisonnement et de tentative d’assassinat au moment où il assumait encore ses dernières fonctions officielles de 2011 à 2019.


Ilenda wa Ilenda


(TN/GW/Yes)


22-Novembre-2021

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire