Signature en présence du Président Félix Tshisekedi d’un accord de concession entre la RDC et le Qatar pour la relance de la SCTP

IMG
Le gouvernement de la RDC vient de sceller un partenariat pour la relance et la modernisation de la Société commerciale, des transports et des ports avec la Méditerranean shipping company et le Fonds Maha capital du Qatar.

Le gouvernement congolais représenté par Mme Adèle Kayinda, ministre d’État en charge  du Portefeuille, Chérubin Okende, ministre des Transports, Mme O’neige N’sele Mimpa, Vice- ministre des Finances et Martin Lukusa Cibangu, directeur général  a.i de la SCTP a signé lundi en présence du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, un accord de concession pour la relance effective et la modernisation de la Société commerciale, des transports et des ports (SCTP), ex-ONATRA avec la Méditerranean shipping company (MSC) et le Fonds Maha capital du Qatar, représentés par M. Julien Boillot.

Pour le président de le République, le projet est très ambitieux, car il ne concerne pas seulement le port de Matadi, mais il y aura aussi l’aspect du développement durable et le port de Kinshasa. Ce projet, a-t-il indiqué par ailleurs, sera exécuté par la société Qatari Méditerranean shipping company s.a, qui est le premier armateur mondial dans le secteur portuaire. Il bénéficiera du financement du fonds d’investissements qatari, Maha capital.

Il y a dans cet accord, l’aspect de la modernisation et de la prise en charge de la dette sociale de cette société, a pour sa part souligné le ministre Okende.

Pour ce dernier, il est aussi question d’assainir le passif social dans le sens des avantages du personnel, notamment pour une retraite honorable, avec la possibilité d’assainir les effectifs pléthoriques du personnel, tout en donnant un coup de pouce à la réhabilitation et au rajeunissement du personnel de cette entreprise».

Cet accord fait suite aux engagements pris à Doha, au Qatar, entre le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et l’Emir du Quatar.

Boni Tsala


(BTT/PKF)


26-Avril-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire