Revue de presse kinoise de ce mercredi 18 mai 2022

IMG
La presse parue ce matin, dans la capitale, est revenue sur le bilan de l’état de siège en Ituri. Mais, également, la sortie médiatique de l’ex-colonel Eddy Kapend à l’occasion de la journée du 17 mai 2022.

Abordant la question de la sécurité dans une des provinces sous état de siège, FORUM DES AS titre : « L’Ituri est en train de revivre ». Ce journal rapporte les propos du lieutenant-général, Johnny Luboya Nkokesha, gouverneur militaire de cette province. « Nous avons repris des localités, des agglomérations, nous avons ouvert les grands axes en l’occurrence la RN27 et la RN24. Et la deuxième phase, c’est là que nous sommes, elle consiste maintenant à chasser, éloigner tous ces groupes armés de leurs centres d’intérêt les poursuivre en profondeur. Dans cette deuxième phase qui est critique, quand vous chassez en profondeur ces hommes qui étaient habitués à rançonner, extorquer, qui profitaient de nous, ils sont en errance, plus dans leurs centres d’intérêt, ils commencent à tuer, n’ayant plus les profits auxquels ils ont été habitués pendant plus de 20 ans… », a déclaré le lieutenant-général Johnny Luboya Nkashama devant la presse.


Avancées significatives dans le cadre de l’état de siège, « Ituri : Patrick Muyaya et le général Nkashama Luboya parlent d’une situation sous contrôle des FARDC » rapporte aussi LA PROSPERITE. En dépit du fait que l’insécurité n’est pas complètement élaguée dans la province de l’Ituri, il y a cependant des avancées significatives à mettre à l’actif des Forces armées de la République démocratique du Congo qui se donnent à fond pour neutraliser l’ennemi dans le cadre des opérations relatives à l’état de siège.


De son côté, LA REFERENCE PLUS s’interroge en parlant de la mutualisation des forces entre les FARDC et l’UPDF pour traquer des ADF et titre « L’armée ougandaise pourrait quitter le sol congolais dans deux semaines ». Pour la consœur, on tend déjà vers la fin de la mutualisation des forces entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et l’Uganda people’s defence force (UPDF) ?


Engagée aux côtés des FARDC dans la traque des rebelles ougandais des Forces démocratiques Alliées (ADF) et autres groupes armés depuis novembre 2021, l’armée ougandaise va quitter officiellement la République démocratique du Congo (RDC) d’ici deux semaines. L’annonce a été faite via Twitter, par le lieutenant-général Muhoozi Kainerugaba, fils du président Yoweri Museveni et commandant en chef de l’armée de terre ougandaise.


CONGO NOUVEAU s’intéresse au Forum sur l’unité et la réconciliation des Katangais, et titre : « Eddy Kapend préfère la réconciliation nationale ». Le journal renseigne que l’ancien aide du camp et chef d’état-major particulier du président Laurent-Désiré Kabila s’aligne contre la tenue, à Lubumbashi, du Forum sur l’unité et la réconciliation entre Katangais ouvert hier, mardi 17 mai.


Dans une conférence de presse donnée le même mardi, cet autre fils du Katanga pense qu’il faudrait privilégier l’unité nationale plutôt que régionale. « Tout cela est bien, mais on ne doit pas oublier que le Katanga fait partie du Congo et en fera toujours partie. La véritable réconciliation, c’est celle du peuple avec lui-même dans toute sa diversité socioculturelle. Pas celle des politiciens qui ont des intérêts divergents », a déclaré celui qui a fait plus de vingt ans en prison à la suite de l’affaire liée à l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila.


A Forum des As de revenir sur ce point de presse tenu par cet ex-colonel : « Eddy Kapend : Je n’ai pas le sang de Mzee sur mes mains », relaye ce journal. A en croire ce tabloïd, il ne porte pas sur ses mains le sang de Mzee à qui il est resté fidèle et loyal jusqu’à la mort et même après celle-ci. « C’est la première fois que ce dernier parle depuis sa sortie de la prison. Il n’a pas choisi le 17 mai par hasard. C’est justement parce que c’est la date de la journée nationale de la Révolution et des Forces armées de la République démocratique du Congo, journée qui marque le renversement du régime de Mobutu par M’zee Laurent-Désiré Kabila, dont il était l’un des lieutenants jusqu’à son assassinat le 16 janvier 2001 et qu’il affirme avoir servi avec loyauté et fidélité jusqu’à la mort », commente ce quotidien.


Revenant sur la réconciliation Katangaise, LE VRAI MODERATEUR annonce que « Mgr Fulgence Muteba réconcilie les Katangais ». Selon ce journal qui écrit : Amener les Katangais à se pardonner, enterrer la hache de guerre pour parler un même langage et développer le Grand Katanga …, Monseigneur Fulgence Muteba est en voie de réussir ce pari après le lancement, hier mardi 17 mai 2022, des travaux du Forum de l’unité et de la réconciliation entre Katangais.


Il faut renchérir en disant que c’est une organisation de l’Assemblée épiscopale de la province ecclésiastique de Lubumbashi, (ASSEPEL). Ce forum réunit les grandes personnalités de la province, notamment Moïse Katumbi, Jaynet Kabila, Christian Mwando, Matthieu Kabuelulu, Me Muyambo et tant d’autres de différents secteurs de la vie nationale. Selon ce journal, ce forum est destiné à amener les responsables de cette entité à regarder dans la même direction pour l’intérêt communautaire.


Gisèle Mbuyi


(GM/SNK/Yes)


18-May-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire