Revue de presse de ce lundi 23 mai

IMG
Bon nombre de journaux parus ce matin dans les kiosques de la capitale ont plus parlé du Forum de réconciliation entre les Katangais dont la clôture a eu lieu hier dimanche dans la cathédrale de Lubumbashi sous la conduite du Mgr Fulgence Muteba, où on a vu des images de Joseph Kabila et Moïse Katumbi se donner une poignée de main. L'autre sujet dominant a trait à l’annonce de la disparition de Aimé Ngoy Mukena Diese, ancien ministre de la Défense nationale et des anciens combattants au sein du gouvernement Ilunga Ilunkamba décédé dimanche 22 mai 2022 à Lubumbashi.

Mgr Fulgence Muteba gagne son pari, « Katumbi-Kabila : nouveaux horizons ! », affiche à la Une LA REPUBLIQUE. Selon ce journal, le Forum sur la réconciliation des Katangais a clôturé ses travaux hier dimanche 22 mai à Lubumbashi.


Trois jours durant, les dignitaires du Grand-Katanga ont passé au peigne fin les grands problèmes qui gangrènent le développement de la plus riche province de la RDC, rapporte le confrère.


Parmi ces écueils, l’on a réservé une place de choix à l’osmose des esprits et de cœur pour un " bâtir ensemble".


Le journal renchéri en parlant de pari réussi pour l’initiateur, Mgr Fulgence Muteba, symbolisé par la poignée de main historique entre les deux poids lourds de la province. Moïse Katumbi et Joseph Kabila qui se sont passés des accolades fraternelles à la fin de la manifestation. Donnant le go à la réconciliation générale des Katangais dont les dignitaires avaient répondu en masse à ce rendez-vous.


LA PROSPERITE titre dans le même registre « RDC : Les Katangais répondent à l’appel de Félix Tshisekedi ». A en croire ce média, Kabila-Katumbi et tant d’autres dignes fils du Katanga étaient tous hier au rendez-vous fixé à la grande cathédrale de Lubumbashi, pour sceller cette réconciliation qui, en réalité, n’est que la suite logique du Forum de paix que Félix Tshisekedi a organisé autour de la Table Ronde tenue dernièrement au Haut-Katanga.


Visiblement, cette réconciliation entre frères et sœurs du Katanga s’inscrit dans la dynamique d’apaisement lancée par Félix Tshisekedi qui, depuis plusieurs mois, appelle à l’Union Sacrée de la Nation pour la cohabitation pacifique et la mobilisation de toutes les énergies positives en vue de la reconstruction de la RD.Congo.


Déjà, dès son entrée en fonction, le 24 janvier 2019, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo signa le retour de Moïse Katumbi Chapwe en RDC contre le gré du PPRD et Joseph Kabila qui, eux, l’avaient plutôt contraint à l’exil, rappelle-t-on.


Pour sa part, CONGO NOUVEAU, qui s’est également intéressé au Forum de réconciliation des Katangais, constate à sa Une : «  Un fruit de la démocratie restaurée par Félix Tshisekedi ». L’hebdo renseigne que loin de ce que pensent certains, le forum de réconciliation entre katangais s’inscrit dans la logique du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Celle de voir les fils et filles de ce pays vivre en paix et en harmonie.


A en croire ce confrère, lors de la campagne électorale de 2018, Félix Tshisekedi s’était engagé à rendre effective la décrispation du climat politique et la restauration de la cohabitation pacifique entre communautés.


Cette promesse électorale s’est concrétisée dès son accession au pouvoir. Il y a eu comme preuve le retour de Moïse Katumbi en RDC., œuvre personnelle de Félix Tshisekedi qui a envoyé un de ses conseillers pour aller remettre le passeport congolais à Moïse Katumbi, peut-on lire dans les colonnes de l’hebdo.


Après la brouille, enchaine LE VRAI MODERATEUR, « Kabila et Katumbi pour un nouveau départ », titre ce journal. La messe de réconciliation entre les fils et filles du Katanga s’est clôturée hier sur une note positive avec la présence de Joseph Kabila qui a fait le déplacement de Lubumbashi.


Au cours de la célébration eucharistique officiée par Mgr Fulgence Muteba, Joseph Kabila n’a pas hésité à se retourner pour aller saluer Moïse Katumbi. Ce geste a galvanisé l’assistance qui a immortalisé ces instants par des salves d’applaudissements et des flashs des photographes.


Si les deux personnalités en vue, c’est-à-dire Joseph Kabila et Moïse Katumbi se sont visiblement rapprochés, l’avenir politique demeure, cependant, incertain, achève ce média.


LA REFERENCE PLUS s’intéresse à l’occupation de l’est de la République par des éléments négatifs armés et titre « Les affrontements continuent entre les FARDC et le M23 au Nord-Kivu ». Ce journal affirme que les affrontements deviennent fréquents entre le groupe du M23 et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en territoire de Rutshuru.


Le dimanche 22 mai, l’armée congolaise a attaqué le mouvement du M23, aile Makenga, sur les collines stratégiques de Tchanzu, Musungati, et Runyonyi, a indiqué le lieutenant colonel Ndjike Kaiko, porte-parole des opérations Sokola 2. L’officier ajoute que ce sont les FARDC qui ont lancé les premiers assauts de ce dimanche.


Côté bilan, l’officier a précisé que l’armée loyaliste gagne du terrain sur l’ennemi. Et que cette série de combats interviennent au moment où le dialogue entre le gouvernement et les groupes armés doit reprendre dès cette semaine au pays.


LA PROSPERITE, annonce la mort de l’ancien ministre de la Défense et député national honoraire, Aimé Ngoy Mukena Diese décédé dimanche à Lubumbashi.


La nouvelle de sa disparition aura sonné comme un coup de tonnerre aux oreilles de plusieurs compatriotes, écrit ce tabloïd.

C’est bel et bien réel. Aimé Ngoy Mukena Diese, ancien ministre de la Défense nationale et des anciens combattants au sein du gouvernement Ilunga Ilunkamba n’est plus.


Des sources concordantes renseignent que l’illustre disparu était souffrant depuis un temps à Lubumbashi, où il a même été admis dans un centre hospitalier de la place pour des soins appropriés. Malheureusement, le destin en a décidé autrement.


Gisèle Mbuyi


(GM/TN/Yes)


23-May-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire