Félix Tshisekedi sur le rapatriement de la relique de Lumumba : « J’étais au bon endroit et au bon moment »

IMG
Ramenée de la Belgique après l’épilogue d’une plus longue démarche de rapatriement, la dépouille symbolique du tout premier Premier ministre de la RDC, Patrice Emery Lumumba, repose depuis le jeudi 30 juin 2022, date commémorative de l’indépendance du pays, dans le mausolée à la place de l’Echangeur de Limite.

A l’occasion de l’ultime hommage de la nation congolaise à un de ses dignes fils, Félix Tshisekedi n’a pas caché sa joie de voir Patrice Emery Lumumba avoir enfin une sépulture dans son pays, la RDC qu’il a servi jusqu’au sacrifice suprême. Le président Tshisekedi s’est voulu humble en soulignant qu’il n’a été qu’un intermédiaire entre la famille biologique de Patrice E. Lumumba d’une part et, le gouvernement belge d’autre part.


S’il est vrai que la diplomatie d’ouverture qu’il a impulsée dès son arrivée au pouvoir a beaucoup joué pour le retour en RDC des « restes » de l’héros national, il n’est pas moins vrai que l’action judiciaire amorcée depuis 2011 par les enfants Lumumba en Belgique a été aussi déterminante. « A la famille, je réitère la reconnaissance de la nation », a fait savoir Félix Tshisekedi.


Lors de l’émouvante cérémonie de la restitution d’une des dents de Lumumba à sa famille le lundi 20 juin au Palais d'Egmont à Bruxelles devant les autorités de la RDC, Frédéric Van Leeuw a affiché également la même attitude envers les Lumumba. « Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n’en serait pas là aujourd’hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer », a-t-il déclaré.


Évoquant la procédure judiciaire en cours pour "crime de guerre", après la plainte déposée en 2011 par la famille pour éclaircir les conditions de l'assassinat, Frédéric Van Leeuw a ajouté : "je m'engage évidemment avec le juge d'instruction à continuer à essayer d'avancer (...) cela reste un combat".


Le rapatriement de la relique de Lumumba n’est donc qu’une première étape dans ce processus judiciaire. Bon nombre de Congolais souhaitent voir la Belgique tirée les conséquences des préjudices occasionnées par l’assassinat odieux de Lumumba pour la RDC dont il représentait un espoir pour son essor et pour la famille biologique privée d’un père, d’un frère d’un soutien.


Théodore Ngangu


(TN/Yes)


01-Juillet-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire