CAF : V. Club sera-t-il retenu à la Super Ligue ?

IMG
S’il est quasiment acquis que le Tout Puissant Mazembe, l’un des clubs au cœur de cette initiative, sera de la partie, rien n’est encore gagné pour les Vert et Noir de Kinshasa.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a annoncé dimanche 3 juillet 2022 à Rabat que la « Super Ligue », nouvelle compétition interclubs, va débuter en août 2023.


Cette nouvelle compétition est annoncée plus lucrative que la Ligue des champions qui va continuer concomitamment. Elle devrait réunir 24 équipes, selon Motsepe qui annonce une enveloppe de 100 millions de dollars dont 12 à 11 millions pour le vainqueur. Chaque fédération africaine bénéficiera annuellement de 1 million de dollars.


« Cette compétition a un potentiel énorme pour faire grandir de manière significative le football africain et le rendre encore davantage compétitif », indique le président de la CAF.


Il assure que les 24 clubs seront choisis en fonction du classement Fifa et il y aura tous les critères géographiques, avec une limite du nombre de clubs que « vous pourrez avoir par pays ou bien par région ».


Si la participation du Tout-Puissant Mazembe, l’un des clubs qui ont participé à la création de cette Super Ligue, est quasiment acquise, au regard également de son rang sur le continent deuxième club le plus titré d’Afrique), il y a encore des questionnements pour l’AS Vita Club. Le président de Mazembe, Moïse Katumbi, a confié il y a quelques mois qu’il a plaidé pour le club vert et noir congolais. Rien n’indique que ce ra suffisant. En participant à deux finales interclubs lors de la dernière décennies, V. Club a aussi une place à réclamer au vu de ses dernières prestations continentales. Sa faiblesse serait le manque des structures viables pour un club professionnel comme le stade, un centre de formation, un statut d’entreprise clair…


Socrate Nsimba


(SNK/Yes)


04-Juillet-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire