Covid-19 : deuxième réunion nationale intra-action sur la vaccination

IMG
Cette deuxième revue intra action est une opportunité de faire le point et réfléchir ensemble sur les ajustements qui permettraient d'accélérer les efforts et progrès vers l'objectif ultime de protéger toute la population congolaise contre la covid 19.

Organisée par le ministère de la Santé, Hygiène et Prévention grâce à l’appui du Fonds des Nations unis pour l'enfance, la revue dont les travaux se poursuivent dans la commune de la Gombe permet aux différents participants  de réfléchir  en profondeur sur la vaccination contre la pandémie de la covid-19  afin de mettre en exergue  les pratiques promettantes, les défis  et les facteurs pouvant permettre d’améliorer la performance et de réaliser l’objectif de vacciner plus de 53 millions  de personnes d’ici à la fin de l'année.

Le secrétaire général à la Santé, le Dr Body Ilonga, qui a ouvert la session, a fait savoir que jusqu’à ce jour la République démocratique du Congo (RDC) a organisé dix-sept campagnes de vaccination de masse contre la covid-19 sur les cinquante-deux planifiées.

Tout en reconnaissant que des progrès ont été réalisés en un temps record, le représentant du ministre de la Santé a néanmoins indiqué que « la RDC demeure sous la menace des nouvelles vagues et des éventuels nouveaux variants de la covid-19 malgré une diminution sensible  des incidences constatées ».

Il  a, par ailleurs, souligné que pour traduire la détermination d'améliorer les performances vaccinales, le gouvernement avait mis en place un comité national de riposte qui a réalisé des progrès louables. Le Dr Body Ilonga a laissé entendre, en outre, que cette revue est une opportunité pour mieux faire et améliorer la performance et pourquoi pas vacciner la majorité des Congolais.

En sa qualité de représentant des partenaires, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Prosper  Amédée,  a félicité le gouvernement congolais pour les efforts et progrès enregistrés  sur le long parcours pour le contrôle de la covid 19 dans le pays , en dépit de quatre vagues successives." La RDC a jusqu'ici signalé plus de 90 000 cas dont 1376  décès, avec une létalité de 1,5% . Le lancement avec la plus forte incidence a permis à la RDC de commencer à enregistrer des progrès notables", a-t-il fait savoir.

A l'en croire, pour lutter efficacement contre la covid 19, le ministère de la Santé, avec l'appui des partenaires, a développé un plan national de déploiement des vaccins au mois de février 2021 ainsi qu'un plan d’accélération de la vaccination contre la covid 19 en mars 2022 après la revue intra action organisée en juillet 2021.

Pour sa part, le directeur adjoint du programme élargi de vaccination, le Dr Audry Mulumba, a souligné qu'avec l'avènement des vaccins contre la covid 19 en fin 2020, la RDC a pris la courageuse décision d'introduire le vaccin Astra zeneca, bien que la première phase a été caractérisée par une très faible acceptation de la vaccination avec une moyenne de couverture mensuelle ne dépassant pas 3 000 personnes vaccinées par mois.

Raymond Okeseleke


(ROL/PKF)


14-Juillet-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire