Confusion au sein du regroupement AA/a : qui de Pius Muabilu et de Joseph Kokonyangi est à la tête de cette structure politique

IMG
Suspendu de ce regroupement à titre préventif, et remplacé par Joseph Kokonyangi, Pius Muabilu continue cependant de bénéficier du soutien des députés AA/a.

L’Union sacrée pour la nation (USN) qu’entend constituer Félix Tshisekedi autour de sa vision serait-elle entrain de faire ses premières victimes dans les rangs du regroupement AA/a sociétaire du FCC ? La question mérite d’être posée au regard de la confusion qui a élu domicile dans cette structure. En effet, les députés membres de ce regroupement ont renouvelé leur soutien à leur autorité morale, Pius Muabilu, actuel ministre de l’Urbanisme et habitat. Dans une déclaration publiée lundi 26 octobre à Kinshasa, les députés AA/a ont dénoncé les attaques d’autres membres du FCC contre Pius Muabilu, pour avoir pris part à la cérémonie de prestation de serment des juges de la Cour constitutionnelle boycottée par le FCC.

« L’action que le ministre a posée est républicaine, basée sur une éthique politique. Sa présence dans cette cérémonie est un acte d’un homme d’Etat que tout le monde devrait copier. Pius Muabilu est lui-même l’autorité morale de notre regroupement AA/a, qui regroupe 20 députés », a indiqué le porte-parole du regroupement AA/a, Adubangu Nkoy.

Prié de dire si le regroupement AA/a est prêt à accompagner Pius Muabilu s’il décidait de quitter le Front commun pour le Congo pour adhérer à l’Union sacrée pour la nation, Adubangu Nkoy estime que ce n’est pas encore le moment d’en parler. « Nous n’en sommes pas encore arrivés là, laissez le temps au temps ; nous gardons notre position, accompagner le regroupement et être député du FCC à moins que les gens cherchent à nous faire partir de force », précise-t-il.

Cependant, le même lundi 26 octobre, un groupe mené par Joseph Kokonyangi et Geneviève Inagosi, deux autres députés AA/a, ont annoncé la suspension préventive de leur autorité morale Pius Muabilu. Ils lui reprochent d'avoir désobéi au mot d'ordre du Front commun pour le Congo de boycotter la cérémonie de prestation de serment des trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle.

La conférence des présidents du regroupement politique AA/a a désigné Joseph Kokonyangi comme président intérimaire, en remplacement de Mme Marie Nyange, elle aussi suspendue.

Geneviève Inagosi est quant à elle désignée membre de la conférence des présidents du FCC.

Théodore Ngangu


(TN/PKF)


27-Octobre-2020

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire