Kinshasa : 13 femmes primées au festival du Cinéma au Féminin

IMG
La 6e édition du festival du Cinéma au Féminin (CINEF) qui a réuni les actrices venues du Burkina-Faso, de la Belgique, de l’Ukraine, de la Pologne, la Hongrie, le Bénin, le Cameroun, le Sénégal, la France, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Maroc et la RDC s’est clôturée le samedi 10 septembre dans la salle de spectacle du Palais du peuple.

La cérémonie de clôture de cette foire du film au Féminin (CINEF) a été marquée par la remise des prix aux meilleures productions réalisées dans différentes catégories tant nationale qu’internationale.


Sur les 240 films présentés, seuls 85 seulement ont été retenus et projetés tout au long du festival dans quatre sites choisis dont l'Institut Français de Kinshasa, le Centre Wallonie-Bruxelles, le Cineplus de Kintambo et la Place Commerciale sur la 7ème rue Limete du 3 au 10 septembre à Kinshasa.


Sur le plan international, le prix du meilleur scénario est revenu à « Amour synthétique » de Sarah Hertz, le prix du meilleur son au film “She’s the protagonist”, celui du meilleur directeur photo au film “Douleur silencieuse” et le prix du meilleur montage au film “Hot Spot”. Tasnim Jamlaoui a été primée meilleure actrice dans le film “Blanche” tandis que le meilleur court métrage fiction au film “Walk in the shade”. Le meilleur long métrage fiction remis au film “La forêt de mon père” ; le prix du jury a été à “Hot rod” et enfin celui du prix du public à “Mea culpa”.


Au niveau national, le prix de la meilleure actrice a été remis à Nancy Adjani, qui a joué dans le film “Adjani”. Le film “Kumbuka” de Zena Vanessa Maleya a reçu le prix de l’espoir, le film “Binti la survie” de Frickey Xyu a reçu le prix du jury et le prix du patrimoine a été rendu au film « Libende Boyz » de Wendy Bashi.


Il faut savoir que la 6e édition du festival du Cinéma au Féminin a été axée essentiellement sur l'économie autour du thème : « l'industrialisation du Cinéma congolais : Les préalables ».


Cathy Ibandula


(CI/DNK/Yes)


12-septembre-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire