Kasaï : la prison de Luebo vidée, au moins 90 détenus en cavale

IMG
Encore une évasion qui défraie la chronique à la prison centrale de Luebo. Au moins 90 détenus se sont échappés samedi 24 septembre 2022 de cette maison carcérale du Kasaï, s’est alarmée la Fondation Bill Clinton pour la Paix (Fbcp).

La Fondation Bill Clinton pour la Paix (Fbcp) a sonné l’alerte lundi 26 septembre 2022. Dans un communiqué de presse, cette organisation non gouvernementale qui s’active dans la défense et la promotion des droits de l'homme a fait état d’une énième évasion des détenus de Luebo. Des prévenus, au nombre de 90, ont vidé la maison carcérale.

Il s’agit d’une évasion rocambolesque qui relance davantage le débat sur les conditions de détention dans des geôles souvent surpeuplées et insalubres. Mais elle pose également la question de la sécurisation des centres de détention et le danger que représentent les évasions pour la société.

Des effectifs pléthoriques, des conditions d’hygiène souvent déplorables, des détenus qui parfois attendent très longtemps avant d’être jugés… c’est souvent la triste réalité dans ces maisons carcérales implantées dans les provinces. Une situation qui pousse certains détenus à préférer s’évader.

Pour rappel, en août 2021, la prison centrale de Luebo était le théâtre d’une évasion spectaculaire dans la nuit de mardi 10 à mercredi11 août.

L’administrateur intérimaire du territoire de Luebo, Roger Kabalayi, qui confirmait l’information, avait indiqué que ces détenus se sont servis d’une ouverture et de la distraction des gardes pour prendre fuite. Parmi des évadés, il y a plusieurs condamnés.

Raymond Okeseleke


(ROL/PKF)


27-septembre-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire