Sud-Kivu : François Hollande de retour en France après avoir inauguré l’Institut africain de chirurgie minimale invasive à l’hôpital de Panzi

IMG
L’ancien président français a inauguré à Bukavu l’Institut africain de chirurgie minimale invasive  à l’hôpital général de Panzi.

En séjour en RDC depuis le début de cette semaine avec sa compagne Julie Gayet, l’ex président français, François Hollande a regagné son pays par l’aéroport de N’Djili après avoir procédé mercredi à l’inauguration de l’Institut africain de chirurgie minimale invasive » à  l’hôpital général de Panzi, à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie. Il s’agit  notamment du ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, du ministre des Droits Humains, Albert-Fabrice Puela et du gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabije.

Ce nouveau service, apprend-on, est composé d’un bloc opératoire équipé d’un matériel de haute technologie. Celui -ci, permettra de faire bénéficier à la population  congolaise des techniques chirurgicales de pointe.

Mardi à Kinshasa, François Hollande s’est exprimé au sujet  de l’instabilité en  RDC en,se prononçant  en faveur de la fin des ingérences et une force des Nations unies plus efficace, afin de ramener la paix dans l’Est de ce grand pays d’Afrique centrale déchiré.

Le Congo, a-t-il relevé,  est un pays souverain, indépendant, démocratique, qui doit régler par lui-même les affaires qui le concernent, y compris ces guérillas qui viennent troubler la vie des populations.

Toujours à  Kinshasa le mardi, François Hollande et  Julie Gayet ont visité le Musée national de la RDC.

Boni Tsala


(BTT/PKF)


29-septembre-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire