Secteur minier : USMCC, trois ans à cimenter l’amitié sino-congolaise

IMG
L’Union des sociétés minières aux capitaux chinois en RDC (USMCC) fête ses trois ans d’existence au courant de ce mois de novembre.

L’USMCC a été créée par des entreprises chinoises et des institutions engagées dans l’industrie minière légale et les activités économiques et commerciales connexes en RDC. Depuis son existence, cette organisation non gouvernementale initiée par le Bureau économique et commercial de l’Ambassade de Chine en RDC compte déjà à son actif plusieurs actions allant dans le sens de renforcer l’amitié sino-congolaise. Ces actions touchent prioritairement à la gestion optimale du secteur minier conformément aux lois et règlements congolais et aux politiques et réglementations pertinentes du gouvernement chinois. En plus, elles canalisent la responsabilité sociale de ces entreprises vis-à-vis de leur environnement.


Composée de 36 membres, y compris des sociétés minières et des sociétés de construction minière, l’USMCC porte une aide précieuse à ses affiliés dans l’élargissement de la coopération économique et commerciale sino-congolaise. Elle s’attèle à maintenir des contacts étroits avec ses membres, aide activement ces derniers à résoudre des problèmes, protège leurs droits et intérêts légitimes, les guide à opérer de manière légale et mener une concurrence égale, négocie et résout les problèmes commerciaux majeurs.


Le développement de la chaîne d’approvisionnement des sociétés minières a toujours été une préoccupation de l’USMCC. C’est ce qui justifie notamment l’arrivée à maintes reprises des experts chinois en RDC pour des formations.


Le projet chinois « Une ceinture, une route » a attiré plusieurs entreprises chinoises en RDC pour développer le secteur minier et promouvoir la prospérité économique et le développement communautaire.


Responsabilité sociale


Concernant la responsabilité sociale des entreprises minières chinoises, plusieurs actions témoignent de l’engagement de l’USMCC dans le développement communautaire.


Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 en RDC cette année, cette organisation a participé à hauteur de 3 millions de dollars dans cet effort en terme de dons en nature comme en espèce, particulièrement dans le Sud-Est du pays. Ce soutien aux efforts du gouvernement congolais contre la pandémie a garanti la productivité des entreprises minières aux capitaux chinois, et fourni une stable condition d’emplois aux travailleurs congolais. L’USMCC est allé plus loin. Elle a organisé une vidéoconférence des entreprises avec des capitaux chinois sur la lutte contre l’épidémie et, sous la direction de l’Ambassade de Chine en RDC, elle a coopéré avec les provinces du Sud-Est du Haut-Katanga et de Lualaba pour lutter ensemble contre l’épidémie.


L’USMCC participe également au bon fonctionnement de l’hôpital général du Haut-Katanga en fournissant des équipements pour le travail antiépidémique.


Activités culturelles, sportives et de divertissement sont régulièrement organisées pour renforcer les échanges entre des entreprises aux capitaux chinois, pour améliorer les relations avec les employés congolais et l’efficacité du travail.


A Kinshasa, elle a financé la construction d'une salle des professeurs et de deux ateliers de peinture de l’Académie des Beaux-arts.


L’USMCC joue un rôle de pivot qui cimente la coopération sino-congolaise. C’est ce qu’avait reconnu le 5 janvier 2020 lors de la réunion de travail annuelle de l’USMCC, l’ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing. Ce dernier n’avait pas manqué d’encourager l’USMCC dans son travail.


Il sied de rappeler que le siège de l’USMCC se trouve à Lubumbashi, question d’être un peu plus proche des entreprises minières aux capitaux chinois.


Socrate Nsimba


(SNK/Yes)


06-Novembre-2020

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire