La revue de la presse kinoise de ce samedi 7 novembre 2020

IMG
Arrivée de Moïse Katumbi à Kinshasa, consultations nationales initiées par Félix Tshisekedi ainsi que la retraite politique du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila font partie des sujets qui ont intéressé les médias en ligne à Kinshasa.

ACTUALITE.CD ouvre le bal avec la poursuite des consultations initiées par le président congolais Félix Tshisekedi en vue de créer une « Union sacrée » de la Nation. Pour ce média en ligne, Félix Tshisekedi a reçu, vendredi 6 novembre, la délégation des anciens Premiers ministres de la République démocratique du Congo dans le cadre des consultations nationales. « Le Pr. Evariste  Mabi Mulumba, s'est dit inquiet du fait que les politiciens se battent sur des questions de positionnement au lieu de se concentrer sur le développement du pays. », rapporte ce média. « Nous partons de l'idée que l'intervention du chef de l'Etat, était pour réveiller le peuple, pour que le peuple puisse défendre ses propres intérêts, nous avons remarqué que officiellement, on se bat sur le juridisme , alors que le problème concret de la population ne sont pas pris en compte » a déclaré Mabi Mulumba relayé par ACTUALITE.CD.


CAS-INFO.CA évoque quant à lui l’entretien de Tshisekedi avec les chefs coutumiers et titre : « Consultations : les chefs coutumiers invitent Tshisekedi à user de son pouvoir pour sauver la nation ».Le chef de l’État a reçu, vendredi 06 novembre, les différentes structures des autorités traditionnelles dans le cadre des consultations nationales initiées pour juguler la crise politique en RDC, écrit ce média.


« Ces autorités traditionnelles ont affirmé leur volonté de travailler avec l’autorité établie afin de résoudre la crise telle que vécue actuellement Fumu Difima, porte-parole de la délégation a fait savoir que le président de la République a décrit à leur intention la situation du pays depuis son accession au pouvoir jusqu’à ce jour», renseigne CAS-INFO. « Selon le dire du président de la République, il y a effectivement une descente galopante de la République », a martelé Fumu Difima relayé par ce média. « L’autorité traditionnelle a invité Félix Tshisekedi à user de son pouvoir entant que garant de la nation, commandant suprême des FARDC et de la police nationale congolaise, magistrat suprême mais aussi entant que premier chef coutumier de la République pour prendre des décisions courageuses qui sauveront le pays. », lit-on dans ce site d’information.


De son côté, 7SUR7.CD revient sur la présumée violation de la Constitution décriée par le Front commun pour le Congo de l’ex-président Joseph Kabila au sujet de la nomination de trois juges constitutionnels et titre : « RDC : Le chef de l'État est poursuivable pour avoir "délibérément" rendu la Cour Constitutionnelle illégitime avec 11 membres au lieu de 9 (Willy Makiashi) » Pour ce député membre du FCC, Willy Makiashi, il a « affirmé que le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est poursuivable devant la justice, pour avoir notamment rendu la Cour Constitutionnelle illégitime. » Ce député national du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) soutient, comme sa famille politique le Front Commun pour le Congo (FCC), que le président Tshisekedi a violé la Constitution en procédant à la nomination des 3 nouveaux juges constitutionnels, peut-on lire dans 7SUR7.CD.


Par ailleurs, POLITICO.CD se penche sur l’arrivée à Kinshasa de l’opposant Moïse Katumbi. « Habillé tout en blanc, Moïse Katumbi a été accueilli au pied de l’avion par des cadres de son parti, dont Salomon Idi Kalonda, Olivier Kamitatu et même Eve Bazaïba, Secrétaire générale du MLC, parti de Jean-Pierre Bemba. », rapporte POLITICO.CD.


Dido Nsapu


(DNK/PKF)


07-Novembre-2020

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire