Une arrière-petite-fille de M'Siri réclame au roi Philippe de Belgique la restitution du crâne de son aïeul

IMG
Aujourd’hui icône de résistance contre l’impérialisme coloniale, le roi M’siri totalise 129 ans dans l’au-delà. Après son assassinat par un membre de l’expédition Stairs, le capitaine Belge Omar, le 19 décembre 1891, une descendante écrit au roi des Belges.

Cela va faire 129 ans que le roi M'Siri a été assassiné et décapité par des soldats belges dans l'actuelle province du Lualaba, en République démocratique du Congo. Depuis, son corps repose dans le cimetière de Bunkeya.


Mais il y a deux mois, la princesse Odile Munongo, qui vit aux Etats Unis, a écrit au roi des Belges pour demander le crâne de son aïeul. Selon elle, la mission belge qui avait été dépêchée par Léopold II et qui a assassiné son arrière-grand-père est repartie en Belgique avec son crâne, où il se trouverait désormais. Une version est sujette à caution pour les historiens.


Que s'est-il passé en 1929 ?


C'est une histoire assez tragique. Le roi puissant aimé de ses fidèles, qui fonda et dirigea le royaume de Yeke, a été assassiné en décembre 1891 dans l'actuelle province du Lualaba. Son corps est enterré. Mais certains récits rapportent que le corps aurait été enterré sans la tête. C'est aussi la version de certains descendants.


Que demandent les descendants ?


La princesse Odile Munongo, descendante du roi M'Siri a écrit au roi des Belges récemment. "On demande la restitution du crâne de mon arrière-grand-père", explique-t-elle. "Ce crâne a été emporté par les soldats belges qui sont venus à Bunkeya le 20 décembre 1891. Il a été décapité et ils ont emporté la tête", affirme Odile Munongo.


Est-on certain que ce crâne soit en Belgique ?


Certains avouent leurs doutes. L'historien de l'Africa Museum Maarten Couttenier a visité le cimetière de Bunkeya en 2010, lors d'un voyage en RDC. "M'Siri avait établi un empire au Katanga et cela posait un problème à Léopold II qui voulait coloniser la région. Et donc il a envoyé une expédition pour l'éliminer", rappelle-t-il. Mais il assure que la tête du roi ne serait pas en Belgique.


Elle se trouverait quelque part entre Bunkeya et le Mozambique "M'Siri a donc été tué en 1891, il a été décapité par les membres de l'expédition Stairs, sa tête a ensuite été amenée par les membres de cette expédition vers la côte orientale, donc vers Chinde, mais comme l'endroit est inconnu, le corps de M'Siri à Bunkeya a été enterré sans tête."


La lettre de la descendante a été envoyée au roi Philippe de Belgique


Pour l'historien Elika Mbokolo, qui a écrit un livre sur M'siri dans les années 1970, toutes les précautions à la fois sacrées et usuelles doivent être prises pour ouvrir la tombe du roi et entamer le cas échéant des investigations pour retrouver la tête. "Ça ne m'étonnerait pas beaucoup que le corps soit incomplet, parce qu'il est mort en 1891 à une époque où on faisait table rase en Afrique centrale.


Ce qui s'appelle en droit du recel de restes humains". Il appelle les autorités de RDC à vérifier ce qui se trouve effectivement dans la tombe et, si le cadavre est incomplet, lancer des démarches diplomatiques.


Il faut cependant noter que cette histoire n'est pas inédite. En décembre 1884, la tête du roi Lusinga, un autre chef de cette partie est de la RDC, a été coupée et son crâne envoyé en Belgique.


Raymond Okeseleke


(GM/Yes)


09-Novembre-2020

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire