Kwilu : Le ministre provincial de l’Intérieur interpellé à l’Assemblée provinciale

IMG
Le ministre provincial en charge de l’Intérieur, Jean-Claude Bwanganga, a sollicité 72 heures pour répondre aux questions supplémentaires des élus provinciaux sur l’insécurité qui prévaut au Kwilu.

Cette question orale avec débat a été initiée par le député Mindanda Mbuta qui voulait que le ministre de l’Intérieur éclaire leur religion sur la cause de l’insécurité qui prévaut dans cette province ainsi que les solutions que l’exécutif provincial préconise pour y remédier.


« Nous avons fait en sorte qu'il y ait des patrouilles mixtes PNC-FARDC. La difficulté que nous avons pour assurer la sécurité au niveau de la province, c’est le déploiement de nos forces de sécurité qui ne permet pas de couvrir correctement les zones à sécuriser », a fait savoir le ministre de l’Intérieur devant les élus du peuple.


Et d’ajouter, «  avec tous ces mouvements des déplacés de Kwamouth, il est tout à fait évident que nos forces à un moment donné soient plus ou moins débordées ».


« Pour l’instant, il n’y a aucune évidence qu’il y a eu détournement des fonds, vivres et non vivres des déplacés. Le bataillon que nous avons ici c’est un bataillon qui intervient aussi dans le Kwamouth. Donc nous n’avons que notre police pour sécuriser notre population » a fait savoir Mindanda Mbuta.


L’initiateur de la question orale avec débat, Mindanda Mbuta a estimé qu’il y avait encore plusieurs zones d’ombres, « Nous l’attendons, qu’il vienne dire à la population pourquoi l’insécurité persiste dans la province », a-t-il dit.


Gisèle Mbuyi


(GTM/TN/Yes)


23-Novembre-2022

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire