RDC : « j’invite toutes les femmes à s’enrôler puisque notre combat au sein de Cafco est de retrouver autant de femmes dans les instances de prise de décision » (Rose Mutombo)

IMG
Mme la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese, a rempli ce samedi, 21 janvier 2023 son devoir civique et patriotique en obtenant sa carte d’électeur à l’Institut de la Gombe à Kinshasa. Elle était accompagnée de plusieurs structures des femmes qui militent pour la participation politique de la femme.

A quelque jours de la fin de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs, la Minetat Justice n'a pas voulu raté d'accomplir son devoir civique .

« Le premier message que je lance à toutes les femmes particulièrement et à la population congolaise d’une manière générale est qu’il faut que chaque personne puisse s’enrôler. S’enrôler est vraiment un geste patriotique. En tant que membre de Cadre de concertation de la femme congolaise (Cafco), j’invite toutes les femmes à s’enrôler puisque notre combat au sein de Cafco est de retrouver autant de femmes dans les instances de prise de décision », a déclaré en substance, la ministre d'Etat, ministre de la Justice après avoir obtenu sa carte d'électeur.

A cette occasion, Rose Mutombo en tant que présidente du Cadre de concertation de la Femme congolaise(Cafco)  a  invité les femmes à s’enrôler massivement pour qu’elles soient électrices et candidates  pour qu’au finish " que nous ayons un grand nombre de femmes dans les instances des décisions. Cela, s'inscrit selon la vision du Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui prône la représentativité paritaire des femmes au Parlement et autres  institutions de prise de décisions". 

Il sied de relever que pour l’accompagnement des femmes candidates au processus électoral, CAFCO  travaille pour augmenter le nombre de femmes aux postes électifs. Cafco a eu à organiser des journées de formation sur le coaching des femmes politiques et de la société civile à Kinshasa. L’objectif de ces formations est d’armer les femmes pour qu’elles montent des stratégies aux prochaines élections.

Le rapport de CAFCO sur l’évaluation de la participation des femmes au processus électoral de 2018, confirme la persistance de ces pesanteurs ainsi que les obstacles y relatifs tels que observés dans les rapports précédents et le renforcement de dispositions discriminatoires dans l’actuelle Loi électorale de 2022. 

Gisèle Tshijuka


22-Janvier-2023

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire