In mémoriam/Tabu Ley : de 10 ans déjà

IMG
La famille biologique de feu Tabu Ley et des musiciens ont effectué une descente à la tombe du défunt à la Nécropole Entre Ciel et ciel à l’occasion de la commémoration du 10ème anniversaire de sa mort.

30 novembre 2013-30 novembre 2023. Dix ans depuis  que l'artiste musicien Pascal dit « Seigneur Tabu Ley » ou  Rochereau a quitté cette terre des hommes.

A cette occasion sa famille biologique et musicale ont effectué ce jeudi matin, date de sa mort une descente au Nécropole Entre ciel et terre pour rendre un honneur mérité à ce grand de la musique congolaise.

Après la nécropole, une messe d'action de grâce sera dite en sa mémoire à la Paroisse Notre Dame de Fatima dans la commune de Gombe.

Pascal Emmanuel Sinamoyi Tabu, Ley est né le 13 novembre 1940 à Bagata dans l'actuelle Province de Kwilu.

Il a commencé sa carrière musicale très jeune, en 1950 à l'église et dans les chorales des établissements scolaires qu'il a fréquentés.

Il a été recruté en  1956, lors d'une séance d'enregistrement par Joseph Kabasele « Grand Kallé ».

Content de son talent avait apprécié le travail, grand kallé l'embauche dans son groupe African Jazz. Là, surnom Rochereau.

Quelques années plus tard,  seigneur Ley devient un grand et une référence de la musique congolaise.

L’une des deux plus grandes stars de la rumba congolaise avec Luambo Franco, Tabu Ley fut le tout premier africain noir à se produire en la salle mythique Olympia à Paris en France en 1970.

En 1960, il quitte African Jazz et rejoint l'orchestre  jazz Africain.

Safi Mayonga(SM/PKF)


30-Novembre-2023

COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire