Déterminée à œuvrer dans son combat pour la valorisation de la femme congolaise, la Première dame de la république a échangé avec le représentant résident intérimaire de la Banque africaine de développement (Bad).


Ensemble avec M. Donatien Kouassi, il était question d’envisager une collaboration avec la Bad en vue de réhabiliter le centre féminin Maman Mobutu, l’une des plus grandes références en matière d’encadrement en Rdc.


A cet effet, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a sollicité un appui technique et matériel de la Bad.

La Bad s’est dit très intéressée par ce projet.


« J’ai discuté avec la Première dame sur les projets sociaux qui lui tiennent à cœur et qui nous intéressent car faisant également parti de nos domaines d’intervention. Nous allons les examiner, apporter notre soutien et voir dans quelle mesure un partenariat peut être conclu avec la fondation Nyakeru Tshisekedi », a précisé Donatien Kouassi.


La réhabilitation des écoles, la modernisation de l’hôpital général de Référence de Kinshasa, ont également été abordées au cours de ces échanges.


La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi s’active à mobiliser plus de fonds à travers des partenariats pour la valorisation et l’autonomisation des femmes.


Gisèle Tshijuka


(GTM/Yes)